Une trompette, un tuba, une clarinette aux pouets pouets, un banjo aux grelins grelins.

Ca souffle, ça gratte des cordes ( parfois vocales) et surtout ça swing!

C'est la nouvelle fanfare de poche du pays de Caux qui débarque en frappant le gravier de ses souliers, cirés s'il vous plaît.

Bien sûr les  Philly's Hot Loaders n'auront pas manqué

de se dire "3 et 4" pour faire tout cela en cadence mais pas forcément au pas, la rigueur autre que musicale n'étant pas de mise ici.

Avant tout ça joue old school avec des vestes neuves et les dents brossées, pour le plaisir du public.

crédit Hugo Zangl
ça ne sert à rien mais ça fait chic